" أكتب كي أبعث الحياة في الناس و في الطبيعة و في الأشياء" محمد خير الدين

12.25.2005

Salomon et la chouette

C’est l’histoire d’un roi du nom de Salomon qui régnait sur le monde des esprits et celui des hommes, ainsi que sur les oiseaux.
Un jour, sa femme lui dit : «il nous faut un tapis fait de plumes. »
Or lui n’était guère capable de lui résister.
«Ma chère, lui dit-il, les oiseaux : en ce moment il fait froid; si nous leur ôtons leurs plumes, à coup sûr, ils mourront tous de froid. »
« Rien à faire, dit-elle, arrange-toi comme tu voudras. »
Il convoqua alors les oiseaux. Tous se présentèrent.
Mais il manquait la chouette. Elle seule n’était pas venue ; elle était au moins très en retard.
«Quand la chouette arrivera, dit Salomon, avertissez-moi, que je la punisse. »
lorsqu’elle fut arrivée et qu’on l’eut amenée devant le roi,
Celui-ci l’apostropha : «qu’est-ce qui t’a pris, rebut des oiseaux, à être comme ça en retard ? »
«Mon seigneur, dit la chouette, promettez-moi l’impunité, et je vous le dirai. »
Salomon lui donna sa parole et la chouette lui dit : «Mon seigneur, je me posais des questions sur quatre sujets. J’étais perplexe à propos des nuits et à propos des jours : je me demandais ce qui surpasse l’autre ; les nuits ou les jours ? Et j’étais perplexe à propos des hommes et des femmes : je me demandais ce qui surpasse l’autre : les hommes ou les femmes ? C’est cela, mon seigneur, conclu-elle, qui m’a fait perdre du temps et a retardé mon arrivée. »
«Et bien, demanda le roi, qu’est ce donc qui surpasse l’autre, les jours ou les nuits ? »
«Mon seigneur, répondit la chouette, j’ai découvert que les nuits surpassent les jours et que les femmes surpassent les hommes. »
«Pourquoi donc ? »,Fit le roi.
«Parce que, dit la chouette, les nuits de clair de lune sont comptées comme jours. »
«Tu as raison», reconnut le roi.
Et il demanda encore : «et les hommes, en quoi les femmes les surpassent-elles ? »
«C’est parce que, dit-elle, tout homme qui fait la volonté de sa femme, c’est comme femme qu’on le compte. »
«Ma parole, dit le roi, tu as encore raison. Et bien que tu sois arrivée en retard, tu n’as rien fait de mal. »
Puis il relâcha les oiseaux, qui rentrèrent chez eux.

C’est l’histoire d’un roi du nom de Salomon qui régnait sur le monde des esprits et celui des hommes, ainsi que sur les oiseaux.
Un jour, sa femme lui dit : «il nous faut un tapis fait de plumes. »
Or lui n’était guère capable de lui résister.
«Ma chère, lui dit-il, les oiseaux : en ce moment il fait froid; si nous leur ôtons leurs plumes, à coup sûr, ils mourront tous de froid. »
« Rien à faire, dit-elle, arrange-toi comme tu voudras. »
Il convoqua alors les oiseaux. Tous se présentèrent.
Mais il manquait la chouette. Elle seule n’était pas venue ; elle était au moins très en retard.
«Quand la chouette arrivera, dit Salomon, avertissez-moi, que je la punisse. »
lorsqu’elle fut arrivée et qu’on l’eut amenée devant le roi,
Celui-ci l’apostropha : «qu’est-ce qui t’a pris, rebut des oiseaux, à être comme ça en retard ? »
«Mon seigneur, dit la chouette, promettez-moi l’impunité, et je vous le dirai. »
Salomon lui donna sa parole et la chouette lui dit : «Mon seigneur, je me posais des questions sur quatre sujets. J’étais perplexe à propos des nuits et à propos des jours : je me demandais ce qui surpasse l’autre ; les nuits ou les jours ? Et j’étais perplexe à propos des hommes et des femmes : je me demandais ce qui surpasse l’autre : les hommes ou les femmes ? C’est cela, mon seigneur, conclu-elle, qui m’a fait perdre du temps et a retardé mon arrivée. »
«Et bien, demanda le roi, qu’est ce donc qui surpasse l’autre, les jours ou les nuits ? »
«Mon seigneur, répondit la chouette, j’ai découvert que les nuits surpassent les jours et que les femmes surpassent les hommes. »
«Pourquoi donc ? »,Fit le roi.
«Parce que, dit la chouette, les nuits de clair de lune sont comptées comme jours. »
«Tu as raison», reconnut le roi.
Et il demanda encore : «et les hommes, en quoi les femmes les surpassent-elles ? »
«C’est parce que, dit-elle, tout homme qui fait la volonté de sa femme, c’est comme femme qu’on le compte. »
«Ma parole, dit le roi, tu as encore raison. Et bien que tu sois arrivée en retard, tu n’as rien fait de mal. »
Puis il relâcha les oiseaux, qui rentrèrent chez eux.

3 commentaires:

Anonymous anima a dit...

salut
he te souhaite une bonne & heureuse année.
merci pour ton commentaire

6:08 PM

 
Blogger Foulla a dit...

ASGGASS AMBARKI;)

7:42 PM

 
Blogger toygirl a dit...

waw tres original comme histoir mais rest tres significatife pour certains. bonne année et que la new year t'apporte tt le bonheur que tu merite

1:02 PM

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil